Save an innocent life France

Blog de Clinton

Haut et fort, 29 septembre 2010

Posted on January 18, 2012 at 3:30 AM

La semaine dernière une femme officier correctionnel est décédée dans un accident de voiture. Elle s'appelait Mme Miers et était âgée d'une cinquante d'années, peut-être une soixantaine. Elle a été percutée par un camion qui a traversé la voie. Je ne suis pas des plus admiratifs quand il est s'agit des officiers correctionnels; je les qualifie plus que souvent de sales types. Mais, j'aimais vraiment bien Mme Miers. Je l'appréciais parce qu'elle était une personne honnête. Elle avait conscience de travailler dans un établissement correctionnel et n'était pas tombée dans cette mentalité d'aspirant truand, dictée par ces soi-disant règles non écrites que chaque gardien est censé suivre. La plupart pense que les règles et les lois ne s'appliquent qu'aux prisonniers. Elle savait se retenir; elle tenait bon. Voici un souvenir d'elle qui me fait sourire. Un détenu l'avait fâchée, et essayait d'élever la voix; elle s'est mise en colère!!! Je l'entendait crier et jurer. À un moment, elle s'est trouvée au niveau de ma cellule. Je l'ai interpellée en lui disant:" hey, ma p'tite dame, qu'est-ce qui se passe?". Elle a simplement souri et est venue discuter avec moi comme si de rien n'était. C'est ça que j'aimais chez elle. Quand elle avait des problèmes, elle ne se défoulait pas sur la personne qu'elle avait en face. Elle avait l'air d'une mamie maîtresse d'école, une petite femme avec des cheveux gris foncés. Elle avait toujours gardé la même coupe de cheveux depuis que je la connaissais; cheveux courts, un peu frisés; je ne dirais pas que c'était une permanente. Un jour, dans la cour extérieure (en fait elle n'est pas vraiment à l'extérieur; c'est une pièce avec des barreaux à la place du toit, et divisée en deux par d'autres barreaux), elle et un autre gardien enlevaient un détenu de son côté de cour. Le gardien fit un commentaire à propos de la chaleur qu'il faisait. Le détenu qu'ils emmenaient dit: " Madame Miers a chaud comme ça". Quand il a dit ça, j'ai commencé à claquer mes doigts en chantant la chanson de Toby Keith "Hot Momma" (ndt: "Chaude Maman"). Mme Miers, sans perdre le rythme, a souri, tapoté ses cheveux et dit "ce n'est pas facile!". J'ai rit aux éclats. Elle savait rire d'elle-même; c'était une femme bien. Quand on a passé tant d'années à considérer les gardiens comme des ennemis, ça devient difficile de sympathiser avec eux. Cet endroit a une facilité à enlever à la fois aux gardiens et aux détenus cette part d'humanité; mais j'ai été triste d'apprendre la nouvelle de sa mort. Son décès nous montre à quel point nous avons peu de contrôle sur nos vies. Un conducteur de camion s'est endormi, et elle est partie. On l'a enterrée hier. On voit à quel point la vie peut se terminer brutalement, et pourtant, les gens perdent leur temps dans des conneries. La vie est trop courte pour toutes ces foutaises. Ouais, j'aimais bien Mme Miers. J'espère qu'elle est partie aussi vite que possible et sans souffrance. À propos d'autres choses... Bof, non, je ne me sens pas vraiment de mélanger un sujet si sérieux avec d'autres questions. Je ferai poster un autre "Haut et Fort" dans quelques jours. En attendant, profitez de la vie et rendez chacune de vos journées précieuse. 

Veni, Vidi, Vici,

 

Dans la solidarité,

Categories: Loud and Clear

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

Already a member? Sign In

0 Comments